Les parents de Chéri viennent nous aider.
Enfin, au départ nous les avons invités pour fêter ça et voir l’appartement.
Comme ce sont des gens humains, ils ont pitié de moi et décident de prêter main forte pour le papier. J’achète donc 2 ou 3 spatules en plus et on se met tous les 4 au boulot pour arracher le papier peint.
C’est radical. Dans la journée, on fait presque tout l’appartement. Il ne reste que l’entrée et quelques finitions.

DSCF2070

En fait, il y a une chose à savoir quand on décolle du papier peint*: il ne faut pas hésiter à bien mouiller le mur. Moi, j’étais trop timide au début. Surtout que bon, niveau qualité du boulot et des finitions, l’ancien proprio a été super radin. Par contre, sur la colle à papier peint, étrangement pas du tout! Peut-être qu’il l’a eue en soldes ou un truc pareil, parce que bon sang, qu’est ce qu’il y a comme colle sur les murs!!!
Faut voir, une fois qu’on a enlevé le papier (à la spatule) il reste encore une grosse couche de colle jaune sur le mur!!
Conclusion, il faut bien mouiller le mur pour pouvoir enlever le papier ET la colle.

On en profite pour discuter de tous les travaux prévus avec papa de Chéri. Une chose en entraînant une autre, il nous fait remarquer que quitte à faire un trou dans le mur de la cuisine vers le salon pour faire un passe-plat, autant l’abattre complètement. Chéri et moi ne sommes pas convaincus.

Je suis contente, à 4 ça avance nettement plus vite et j'ai rattrapé mon retard!

* Là, écoute bien jeune padawan, je te transmets un secret de chantier, un morceau de sagesse que tu n’apprends qu’avec l’expérience de la lutte acharnée contre le côté obscur de la force la colle à papier peint.