Dans un magazine féminin x j'ai récemment lu un article sur les bienfaits de la "ronronthérapie" (c'est à dire, je cite: "une nouvelle technique de relaxation basée sur le ronronnement du chat") qui, selon ce magazine féminin, "apaise la douleur (ça se voit que la personne qui a écrit ça n'a jamais de chaton ou de chat adulte de 7 kilos couché sur ses jambes), réduit l'anxiété (son chat ne l'a jamais regardé fixement sans bouger pendant de longues minutes en se léchant vaguement les babines, genre dès que tu dors je te mange) et régularise les cycles de sommeil (jamais eu de chatte en chaleur ni de chaton qui a envie de jouer, oui à 3 heures du matin), ... , permet d'accélérer la cicatrisation des tissus (cf la première année suivant l'accueil du chaton, où les mains ressemblent en général à des moignons ensanglantés en permanence) et la réparation des fractures (c'est sur qu'un chat de 7 kilos qui se couche sur tes jambes ça doit bien aider la réparation des fractures),..".

Et bien mon chat, lui (enfin elle), a décidé d'élargir son offre de soin et combine la ronronthérapie avec l'acupuncture.

Mon chat c'est l'avenir de la médecine. A quand les croquettes remboursées par la sécu?