Bon, ça fait un petit moment que je voulais vous monter cette cousette dont je suis plutôt fière.

Il me fallait un sac pratique pour les ballades parisiennes, j'ai donc décidé de me faire une besace.

J'ai trouvé un chouette patron ICI.

Même si je trouve le résultat un peu plus petit que ce que j'aurais voulu, je suis très contente du résultat:

besace_finie_2bisTissu extérieur: Coton Ikéa
Doublure et noeud: Coton Les coupons de Saint Pierre
Biais maison, chute de coton d'origine inconnue

 J'ai fait la bandoulière à la taille exacte qui me convient. J'ai entoilé seulement le rabat et le fond avec de la vliseline très rigide et c'est très bien comme ça.

besace_finie_1bis

Le chat approuve

A la place du passepoil indiqué dans le tuto, j'ai mis un biais que j'ai fait toute seule (j'étais trop fière) (vous trouverez les explications ICI). Ci dessous en gros plan. Le tissu utilisé pour la doublure est très fin, et je dois avouer qu'à certains moments, comme pour la découpe, j'ai un peu juré.

besace_intr_2bis

Le petit biais marche aussi bien qu'un passepoil je trouve

Pour fermer le sac, j'ai choisi d'utiliser une pression, parce que c'est facile à poser et que c'est facile à ouvrir et à fermer. Au départ je n'avais pas pensé à coudre la pression sur toute les épaisseurs de tissu du rabat, ce qui était une très mauvaise idée. En effet, attachée seulement à la doublure très fine, je ne me donnais pas plus de trois utilisations avant de tout arracher.

besace_intr_1bisPour cacher les points d'attache de la pression sur le dessus du rabat, j'ai rajouté le petit noeud assorti à la doublure en deco. La classe, même s'il n'y a que moi qui sais que le noeud et la doublure sont assortis. Et puis je trouve qu'il complète très bien ce petit sac.

besace_intr_3bis

J'ai bien évidement ajouté une double poche à portable / lecteur mp3 à l'intérieur.

Voila je suis assez fière de ce sac qui m'aura permis d'apprendre plusieurs nouvelles choses dont la création et la pose de biais et l'entoilage. Comme d'habitude le chat m'a bien aidé, surtout au moment de la découpe du tissu dans lequel il prend un malin plaisir à se vautrer.

A bientôt.