periphParmi les grandes questions existentielles sur lesquelles les philosophes, penseurs et autres scientifiques devraient se pencher figure celle-ci:

Pourquoi, à chaque fois (et je dis bien à CHAQUE fois) que je dois être quelque part à une heure donnée, c'est l'embouteillage du siècle sur le périph?

 

Pourquoi?

C'est un complot?

Ce matin par exemple, j'avais une réunion à 9h15. Ça m'arrive une fois toutes les saint Glinglin d'avoir une réunion le matin. En plus, d'habitude j'arrive au boulot à 8h45. Et bien ça n'a pas loupé, l'embouteillage du siècle a eu lieu ce matin. Je suis arrivée à 9h30.

 

Mais c'est la même chose dans l'autre sens aussi. Quand j'ai un rendez-vous extra-professionnel. J'ai beau partir du boulot le plus tôt possible, largement avant ce que la prudence pourrait dicter, et bien ça loupe pas, c'est le merdier sur la route.

Et ne me dites pas que je pourrais prendre le RER, la dernière fois que j'ai pris le RER pour prendre le train, j'ai loupé le train: impossible de monter dans les 3 premiers trains qui se sont présentés (blindés ras les portes), puis le train dans lequel j'ai enfin réussi à monter s'arrête de façon inexpliquée, d'abord entre 2 stations pe,dant 1/4 d'heure, puis une nouvelle fois pendant 1/4 d'heure à la seule station de laquelle il n'y a pas de correspondance.

Bref.

 

Ça m'énerve.

 

Merci, ça va mieux. Je vais pouvoir passer une bonne soirée.

PS: Je sais, prendre des photos avec son téléphone en conduisant c'est mal. Mais pour ma défense, quand j'ai pris la photo ci-dessus j'étais arrêtée. Ouais, c'est trop bien de faire parking géant sur le périph!